Ce portail ne gère pas les cookies profilage, mais utilise l'authentification par cookie pour des raisons techniques, la navigation et d'autres fonctions. Parcourir, vous acceptez de recevoir des cookies sur votre appareil. Voir l'information à l'échelle
Italian En anglais en français Portuguese Spanish

La diète méditerranéenne UNESCO

« La diète méditerranéenne (du grec ‘diaita’, ou style de vie) est bien plus qu'un modèle nutritionnel. Elle favorise l'interaction sociale puisque le repas partagé en commun est à la base des coutumes sociales et des festivités partagées par une communauté donnée, et elle a donné lieu à un remarquable corpus de savoirs, chants, maximes, récits et légendes. La diète se fonde sur le respect du territoire et de la biodiversité, et garantit la conservation et le développement des activités traditionnelles et des métiers associés à la pêche et à l'agriculture dans les communautés de la Méditerranée ».

C'est sur ces motivations que, en novembre 2010, la diète méditerranéenne a été reconnue par l'UNESCO patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Un patrimoine qui réunit les habitudes alimentaires des peuples du bassin de la mer Méditerranée (Italie, Espagne, Grèce, Maroc, Portugal, Croatie et Chypre), consolidées au cours des siècles et restées quasi inchangées jusqu’aux années cinquante, et qui va bien au-delà d'une simple liste d'aliments puisqu'elle a trait avec la culture de la vie, les pratiques sociales, traditionnelles et agricoles.

La diète méditerranéenne est, comme le suggère l'étymologie du mot (du grec diaita), un style de vie, un modus vivendi, un élément relationnel et culturel qui renforce le sentiment d'appartenance et de partage entre les peuples résidant dans le bassin méditerranéen. Le fait de « manger ensemble », typique de la diète méditerranéenne, ne signifie pas simplement consommer un repas, cela représente aussi le fondement des relations interpersonnelles, la promotion du dialogue et de la créativité, la transmission de l'identité et des valeurs des communautés.

Pain, pâtes, légumes, légumineuses, fruits frais et secs, mais également viandes blanches, poissons, produits laitiers, œufs, huile d'olive et vin sont les aliments à la base de la diète méditerranéenne. Un modèle alimentaire sain et équilibré fondé principalement sur les aliments d'origine végétale et sur leur consommation diversifiée et équilibrée, transmis de génération en génération dans sept pays différents du pourtour de la « Mare Nostrum ». En outre, de nombreuses études scientifiques ont démontré que la diète méditerranéenne est un régime salutaire aidant à prévenir les principales maladies chroniques comme les pathologies cardiovasculaires, le diabète, la boulimie et l'obésité et, grâce au pouvoir antioxydant de l'huile d'olive associée à la consommation de légumes, un moyen important pour la prévention des tumeurs.

Toutefois, la diète Méditerranéenne, schématisée par les nutritionnistes à travers la pyramide alimentaire, n'a pas uniquement une valeur nutritionnelle, sociale et culturelle. Grâce à l'utilisation des ressources naturelles et des émissions de gaz à effet de serre réduites (étant fondée principalement sur des aliments d’origine végétale), au respect de la saisonnalité des produits, du territoire et de la biodiversité (via des semis différents et la rotation des cultures), la diète méditerranéenne garantit l'équilibre entre la nature et l'homme et le renouvellement des ressources. Elle est, en quelques mots, un modèle de diète salutaire durable, un des modèles alimentaires les plus durables pour l'environnement et la santé.

Documents annexés

Meddiet - Le portail de la diète méditerranéenne "est un projet de l'Université de Rome La Sapienza Unitelma Projet réalisé avec la contribution du ministère de l'agriculture et des forêts -.. Le décret ministériel n Of 93824 30 2014 Décembre.

Viale Regina Elena, 295 - 00161 Rome
Tél. 06-81100288 Fax 06-6792048
PI 08134851008