Ce portail ne gère pas les cookies profilage, mais utilise l'authentification par cookie pour des raisons techniques, la navigation et d'autres fonctions. Parcourir, vous acceptez de recevoir des cookies sur votre appareil. Voir l'information à l'échelle
Italian En anglais en français Portuguese Spanish

Un peu d'histoire

La diète méditerranéenne a une histoire millénaire. Ses origines remontent aux habitudes alimentaires de la Grèce Antique et de l'Empire Romain, où les populations basaient principalement leur alimentation sur le pain, l'huile et le vin, avec les fromages et les légumes, peu de viande, poisson et fruits de mer. Au cours des siècles, ce modèle alimentaire a été transmis de génération en génération, jusqu'à nos jours où elle maintient ses caractéristiques traditionnelles et spécifiques.

L'expression « diète méditerranéenne », dans sa connotation actuelle, est attribuée au nutritionniste américain Ancel Keys, qui l'a définie dans les années cinquante comme un «  un ensemble de savoir-faire, connaissances et de traditions qui vont du paysage à la table et qui concernent les cultures, les récoltes, la cueillette, la pêche, l'élevage, la conservation, la transformation, la préparation, la cuisson et les modes de consommation du repas ».

Avec l'arrivée du boom économique, dans les années soixante et soixante-dix, la diète méditerranéenne a été progressivement abandonnée car considérée trop pauvre et moins attrayante comparée aux autres modèles alimentaires. Toutefois, dans les pays de la Méditerranée, on a assisté ces dernières années à une croissante prise de conscience sur l'importance et la précieuse valeur de ce style de vie. Cette sensibilisation, associée au désir de sauvegarder et promouvoir ce riche bagage nutritionnel et culturel, ont poussé l'Espagne, la Grèce, le Maroc et l'Italie à demander à l'UNESCO l'inscription de la diète dans la Liste des éléments considérés patrimoine immatériel de l'humanité.

La première candidature a été présentée officiellement en 2008 mais refusée car trop générique et non cohérente avec les exigences de la Convention sur le patrimoine immatériel car elle ne démontrait pas les valeurs anthropologiques et les fonctions culturelles et sociales de la diète méditerranéenne. En 2009, l'Italie a décidé de présenter un nouveau dossier de candidature conjointement à l'Espagne, le Maroc et la Grèce, et de coordonner le groupe de travail international. Le 16 novembre 2010, lors de la cinquième session du Comité intergouvernemental de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'humanité réunit à Nairobi, au Kenya, la diète méditerranéenne a été inscrite à l'unanimité dans la prestigieuse Liste UNESCO. L'année suivante, des négociations ont été entamées pour l'élargissement de la reconnaissance à trois nouveaux pays (Croatie, Chypre, Portugal) qui ont abouti le 4 décembre 2013 lors du Comité Intergouvernemental de Bakou.

Meddiet - Le portail de la diète méditerranéenne "est un projet de l'Université de Rome La Sapienza Unitelma Projet réalisé avec la contribution du ministère de l'agriculture et des forêts -.. Le décret ministériel n Of 93824 30 2014 Décembre.

Viale Regina Elena, 295 - 00161 Rome
Tél. 06-81100288 Fax 06-6792048
PI 08134851008