Ce portail ne gère pas les cookies profilage, mais utilise l'authentification par cookie pour des raisons techniques, la navigation et d'autres fonctions. Parcourir, vous acceptez de recevoir des cookies sur votre appareil. Voir l'information à l'échelle
Italian En anglais en français Portuguese Spanish

En Chine l'UNESCO continue son travaille pour mesurer les résultats et les performances de la Convention de 2003 avec une attention renouvelée sur l'alimentation et l'agriculture

  • Mardi, Juin 13 2017

Du 11 au 13 Juin 2017 a eu lieu à Chengdu, en Chine, une réunion du Groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur le développement d’un cadre global de résultat sur la Convention sur le patrimoine immatériel. Le rencontre – qui fait suite à une réunion d'experts tenue à Beijing en Septembre 2016 et a été décidé à Addis-Abeba auprès du 11ème Comité intergouvernemental de la Convention en Novembre 2016 – a réuni les responsables de l'UNESCO, des experts et des organisations qui font partie de l’Organisme d'Evaluation, ainsi que des représentants des Etats de chaque région continentale, ayant pour objet la mise en place d'un ensemble d'indicateurs efficaces pour mesurer la performance et les résultats de la Convention et des traditions y reconnues, aussi à travers un lien avec ses rapports périodiques sur la mise en œuvre de ces mesures de sauvegarde et de promotion. Ces indicateurs, ainsi que des données initiales déjà présentées en Ethiopie, formeront la base de la réflexion du 12ème Comité qui se tiendra en République de Corée en Décembre 2017.

Lors de la séance de travail chinoise, en particulier, on a tenu compte du rôle joué par l'UNESCO dans la mise en œuvre de « l'Agenda 2030 pour le développement durable » adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies en Septembre 2015, avec une attention particulière aux Objectifs 2 et 12 qui engagent la Communauté Internationale , respectivement, à « obtenir de meilleures conditions de sécurité alimentaire et de nutrition, et de promouvoir une agriculture durable » et «assurer des modes de consommation et de production durables ».

Une considérable attention a été donc donnée à la collection de données relatives à la mise en œuvre ou à la révision des dispositions législatives et politiques dans les domaines de la santé, de l'alimentation, de l'agriculture, de l'eau, de l'environnement, du développement rural et urbain, etc., afin de prendre en compte à la fois le rôle des pratiques traditionnelles reconnues par l'UNESCO– comme la Diète Méditerranéen – et la nécessité d'y assurer la protection et la promotion.


Meddiet - Le portail de la diète méditerranéenne "est un projet de l'Université de Rome La Sapienza Unitelma Projet réalisé avec la contribution du ministère de l'agriculture et des forêts -.. Le décret ministériel n Of 93824 30 2014 Décembre.

Viale Regina Elena, 295 - 00161 Rome
Tél. 06-81100288 Fax 06-6792048
PI 08134851008